L'histoire de notre école

En 1946, la paroisse Saint-Georges compte 4 670 personnes et les classes des écoles d'alors, Saint-Charles et Sainte-Anne, ne suffisent plus. Plusieurs élèves fréquentent des écoles de la paroisse Saint-Dominique, d'autres suivent leurs cours dans des locaux aménagés dans des maisons privées et même au sous-sol de l'église.

Urgence! Le besoin est là, il faut bâtir. Dans le procès-verbal du Livre des délibérations de la Municipalité scolaire du Village de Jonquière du 1er octobre 1947, on retrace les détails concernant l'achat, à cette fin, d'un terrain appartenant à Ville de Jonquière au coût de 8 000 $.

Le 5 novembre 1947, devant Me Jules Gauthier, notaire, MM. Philippe Deschênes, président et Louis-Joseph Bouchard, secrétaire-trésorier, signent avec la compagnie J.W. Flamand pour la somme de 276 800 $, le contrat de construction de l'école et de la résidence des Frères selon les plans des architectes Lamontagne et Gravel. Un prêt de 700 000 $ est accordé par le Surintendant de l'Instruction publique, M. J.P. Labarre, pour la construction des Collèges Saint-Georges - le premier nom de l'école Saint-Jean-Baptiste - et Saint-Laurent, et pour la reconstruction de l'école Saint-Michel.

La bénédiction de l'école a lieu le 19 juin 1949. À la demande du curé Jean-Baptiste Saulnier, le Collège Saint-Georges devient l'Académie Saint-Jean-Bapstiste le 5 octobre de la même année.

Dès les débuts, les Frères du Sacré-Coeur assument la direction du collège et le premier directeur, le Frère Jean Berchmans, y demeure jusqu'en 1951. En 1948-1949, dix-huit titulaires se partagent 339 élèves de la 2e à la 7e année; en 1956-1957, on y retrouve 702 élèves répartis dans 24 classes. Le 2 octobre 1958, la "grippe asiatique" cause 106 absences et le 7 octobre, toutes les écoles de la ville sont fermées en raison de cette épidémie.

Jusqu'aux années 1962-1963, l'école est réservée aux garçons exclusivement. Après le départ des Frères et l'arrivée des filles en 1963, on attribue au collège le nom qu'on lui connaît aujourd'hui École Saint-Jean-Baptiste.

Faits intéressants, entre le 1er octobre 1949 et janvier 1998, la fonction de concierge a été occupée par MM. Edmond et Yvon Bouchard, père et fils, et dix-sept personnes se sont succédés à la direction de l'école.