Un peu d'histoire

Deux écoles, une histoire.

C’est en septembre 1926 que la première classe est fréquentée, celle de Mme Juliette Tremblay, dans une maison d’Alcan. L’année suivante, une école est construite qui porte le nom de Saint-Joseph. C’est l’actuel centre d’hébergement Georges-Hébert situé sur la rue Faraday.

En juin 1936, on entreprend la construction de l’école Sainte-Thérèse sur le boulevard Saguenay au coût de 125 379$ pour l’inaugurer le 8 décembre de la même année. Ce sont les sœurs du Bon-Conseil qui sont chargées du fonctionnement de cette école. Elles habitent d’ailleurs la résidence du 3e étage.

Entre 1936 et 1951, l’établissement est fréquenté par des filles de la 1ère à la 11e année. Une aile de l’école est fréquentée par les élèves anglophones. Ils y resteront jusqu’à la construction de l’école Saint-Patrick en 1942.

Entre août 1951 et le 15 octobre 1952, vu l’augmentation de la clientèle, on construit l’école Notre-Dame-du-Sourire sur la rue Neilson. Le projet est évalué à 541 023.07$. Les sœurs du Bon-Conseil y dispensent l’enseignement de la 1ère à la 7e année ainsi que le cours commercial.

En 1962, la Commission scolaire décide de regrouper les élèves du primaire dans l’école du boulevard Saguenay et celles du secondaire et commercial sur la rue Neilson. Ce changement de vocation des établissements entraîne également l’interversion des noms des 2 écoles.

Celle sur le boulevard Saguenay devient alors l’école Notre-Dame-du-Sourire, tandis que l’école de la rue Neilson devient Sainte-Thérèse. On y ajoutera, en 1963, une résidence pour les religieuses. Celles-ci l’occuperont pendant 9 ans.

Pendant 25 ans, celle qui était connue sous le nom d’école Sainte-Thérèse a reçu des étudiants de secondaire 1 et 2. C’est l’année 2000-2001 qui amena le retour des élèves du primaire sur la rue Neilson et avec eux l’appellation d’origine du bâtiment soit école Notre-Dame-du-Sourire puisque l’édifice du boulevard Saquenay sera fermé. Le bâtiment du boulevard Saguenay abrite aujourd’hui le Centre des services aux entreprises.

Inspiré du document D’hier à aujourd’hui 1866 à 1999 pages 8 et 9, Commission scolaire de la Jonquière 1999 (Production des Services du secrétariat général et des communications)